Accueil > Biographie de l'auteur
 
 
 

Biographie de l'auteur


Meurtri très tôt par la séparation de ses parents, son enfance, puis son adolescence, seront souvent le théâtre d'épisodes douloureux qui, dissimulés sous son visage rieur et ses allures désinvoltes, le marqueront pourtant profondément, pour faire résurgence dans sa vie d'homme, parfois avec violence. Presque enfant de la rue, adolescent rebelle, quelque fois à la limite de la chute, il aura néanmoins la chance de trouver des repères hors de son domicile.

Indiscipliné et indocile, mais assez bon élève par défi de l'adulte, il réussira son BAC Technique qui lui permettra d'effectuer une carrière militaire comme navigant au sein des Forces Aériennes Stratégiques (FAS). Ainsi, durant 17 années, il parcoura le ciel en tout sens durant quelques milliers d'heures de vol. Cette vie en équipage lui apprendra à aller puiser au delà de lui-même, les forces nécessaires pour faire partie des meilleurs. Il côtoiera ainsi des hommes qui lui apprendront, la confiance en soi, ainsi que respect et modestie, mais surtout, l'amour du travail bien fait. Il en établira une règle qui régira sa vie : "Tout faire avec sérieux, sans se prendre au sérieux".

Au sortir de l'armée, il exercera les fonctions de chef d'atelier en fonderie d'aluminium. Durant trois ans, dans ce milieu de rustres et d'exploités, il va côtoyer la misère de celles et ceux qui sont obligés de faire ce métier de bagnard, souvent par nécessité de vie… Il y apprendra la circonspection et l'humilité.

C'est au hasard d'une rencontre qu' il fera un séjour dans l'éducation nationale, auprès d'élèves de première et terminale, dont il gardera d'eux un souvenir emprunt de nostalgie. Cependant, déçu par la hiérarchie "inexistante" et "irresponsable", il quittera son lycée de la Loire après y avoir enseigné durant cinq années.

Surviendra le décès inattendu de son beau-père, qui le conduira à reprendre la propriété viticole familiale, qu'il mènera durant 33 ans, jusqu'au décès subit de son épouse, Gisèle. D'abord par raison, puis par défi, ensuite par amour de la terre, il s'y jettera à plein cœur. Année après année, sachant s'entourer de personnes ayant les compétences qui lui manquent, il y apprendra le métier de viticulteur qui deviendra très vite une passion, et il découvrira le plaisir de sentir une terre fraîchement labourée… S'il se disait vigneron, il se disait en premier : artisan... Il aimait profondément ce mot, car il contenait le mot "ART"…

Un soir de fin d'hiver, un accident cardiaque, nécessitant un tri-pontage, l'obligera à mettre un frein à sa gourmandise de vie. Suite à cette épreuve inopinée, durant son long rétablissement, il va analyser cette vie de coureur de fond qu'il a menée jusque là. Il va prendre conscience de son insouciance qui lui a fait croquer la vie, sans réellement prendre le temps de vivre. Dans un premier temps, et juste pour lui, il va ressentir le besoin de mettre sur le papier, toute son émotivité, sa tendresse cachée, sa pudeur aussi, ainsi que ses regrets et ses bleus au cœur… Puis, un jour, sa route va croiser celle d'une agrégée de Français qui va l'encourager à poursuivre ses écrits, jusqu'à la publication, même si celle-ci doit se faire à compte d'auteur. Il va découvrir un plaisir nouveau : celui de l'écriture… Il choisira le roman parce qu'il lui permettra de passer du réel à l'imaginaire, et inversement, sans que le lecteur ne puisse violer son intimité. Au cours de ses écrits, il va s'enrichir le vocabulaire, mieux maîtriser les mots, les phrases, jusqu'à apprendre à y faire transpirer sa sensibilité et toutes ses émotions.

Sa vie pourrait se résumer ainsi : "A travers des épisodes de bonheur, certains peuvent être aussi faits d’une succession de gifles. Seules, les premières font mal. Pour les autres, on apprend à serrer les dents en affichant un sourire ironique pour se donner de la constance. Mais au fond, toutes blessent, et mutilent même parfois… Alors, il vient des jours sombres comme des nuits sans lune, et des nuits claires comme des jours d’été, peuplées de regrets et de rancœurs… Puis, les jours font des mois, les mois des saisons, les saisons des années, durant lesquelles les plaies se ferment et se réouvrent aussi"...

Aujourd'hui, il planche sur un nouveau roman, mais, dit-il: "Je n'écris uniquement que lorsque j'en ai envie, que lorsque j'en ressens le besoin. Je veux que cela soit un plaisir et non une contrainte. Loin de moi l'angoisse de la page blanche"…

Pour notre plaisir à nous, ses lecteurs, qu'il laisse donc courir sa plume au gré de ses envies, et qu'il nous fasse vibrer encore longtemps par le partage de ses émotions.

 

 

 
www.serge-lepoutre.fr